Arlon : Le théâtre pour les enfants - Kaléidoscope Kids Arlon
Arlon : Le théâtre pour les enfants

Arlon : Le théâtre pour les enfants

L’approche de la technique théâtrale apporte une aide importante au niveau de l’expression orale, du développement des facultés artistiques, de la mémorisation, du contact avec l’écrit, de la connaissance de son corps, de la socialisation, de l’organisation spatiale et temporelle

 

L’EXPRESSION ORALE

La simple lecture orale d’une pièce de théâtre, réduite à son seul contenu sémantique, est bien pauvre quand on la compare à la diction et au jeu de l’acteur : langage complet avec ses expressions, ses gestes, ses mimiques et surtout le timbre de la voix, les intonations, les accents, les silences. C’est la voix de l’acteur qui tend à rendre aux mots tout leur sens, toute leur puissance évocatrice, si celle-ci est aisée, sans ambiguïté, si elle colore le mot. L’enfant se sert de sa voix sans en bien connaître toutes les possibilités. Un enfant timide perd souvent ses moyens quand il doit s’exprimer devant une classe. C’est en lui proposant des jeux de voix que l’adulte l’aide à acquérir une aisance verbale qui favorisera ses relations avec le groupe, le préparera à l’activité théâtrale et, à plus long terme, l’installera plus confortablement dans la vie.

 

LA MÉMORISATION

L’attrait d’une production devant public motive l’enfant et l’aide à mémoriser plus facilement le texte. Le théâtre lui permet d’utiliser sa mémoire, de la faire travailler, de la rendre plus compétitive.

 

LE CONTACT AVEC L’ÉCRIT

La perspective, dans une classe, d’une représentation théâtrale est une incitation à la lecture. Quoi de plus intéressant que de découvrir un texte dans lequel le lecteur va s’investir pleinement : il y sera le héros, le figurant, l’accessoiriste, le décorateur, voire le musicien, le metteur en scène.

Selon la maturité des enfants, l’approche de cet écrit se fera de manière différente.

Incarner Hercule ou Louis XVI, imiter un animateur célèbre, animer des marionnettes… ou bien encore être décorateur, accessoiriste ou costumier, voilà de quoi amuser les enfants tout en contribuant à l’épanouissement de leur personnalité.

 

Au CP, l’enseignant lit l’histoire plusieurs fois. Ensuite les enfants la racontent verbalement, dessinent les différents événements, les personnages. Selon leur niveau de lecture, l’adulte relit la pièce ou la fait lire en lecture silencieuse. Quand elle est bien assimilée, chacun choisit un personnage et relit particulièrement le rôle correspondant. Ensuite, par petits groupes, les élèves lisent à haute voix et en dialogue les textes choisis. L’enfant est alors prêt à apprendre le texte d’un personnage. L’enseignant devra écrire chaque phrase sur une seule ligne afin qu’il n’y ait pas, dans la diction, de rupture de sens : utiliser des feuilles 21 x 29,7 dans la dimension 29,7.

Aux CE1, CE2 (si le niveau de lecture est bon, sinon voir plus haut comme pour le CP) et CM1, CM2, après avoir lu le texte silencieusement, les élèves résument l’histoire, soit à haute voix, soit par écrit. Chacun choisit un personnage et la lecture se fait oralement en suivant les dialogues et avec différents lecteurs. Plusieurs lectures sont nécessaires pour que toute la classe participe. La lecture peut se faire également par groupes constitués d’autant d’élèves que de personnages du texte. Chaque groupe s’isole dans un coin de classe, de couloir, de préau. Les élèves se distribuent alors les rôles et apprennent le texte.

Pour toutes les classes :

  • l’adulte peut proposer des pièces différentes dont l’une sera choisie par la classe ;
  • la distribution définitive des rôles est faite en accord avec tous les élèves ;
  • l’acteur doit avoir une parfaite connaissance de l’histoire qui va être représentée pendant le spectacle.

 

Pour cela, une étude analytique collective doit être faite : il faut rechercher l’explication des mots inconnus, réfléchir à la construction des phrases et analyser la place de certains mots.

 

 L’ENFANT À LA DÉCOUVERTE DE SON CORPS

Au théâtre, l’expression gestuelle double, renforce ou remplace l’expression verbale. Elle permet de donner à l’action son rythme, sa puissance. L’acteur, l’enfant doit connaître une grande variété de postures corporelles expressives. Il doit savoir jouer avec les autres, avec les décors, l’espace scénique, les bruits.

La socialisation : l’enfant, être social, oublie parfois comme l’adulte, de prendre en compte ses partenaires. Le théâtre l’oblige à contrôler son rapport avec les autres: à travers les attitudes, les expressions, les prises de parole.

Extrait des « Spectacles pour les enfants » de Denise Chauvel.

pub kaleidoscope

About The Author

Créateur d'évènements pour enfants à Arlon Kaléidoscope Kids est spécialisée dans l'organisation d'anniversaires pour enfants de 4 à 12 ans en région Luxembourg Belge (Arlon) et G.D.Luxembourg. Goûters d'anniversaires (chez nous ou chez vous), avec animations originales, stages vacances...

Related posts